BSA Air : comment ça fonctionne ?

La valorisation d’une Société est souvent un sujet sensible, surtout dans le cas des startups ou ce montant demeure très subjectif et sujet à diverses interprétations. En cas d’important désaccord sur ce point entre fondateurs et investisseurs, il peut même être à l’origine de l’échec d’un deal.

Afin d’écarter le sujet de la valorisation lors de levée en Seed ou Love Money – il est possible d’avoir recours à un mode de financement alternatif : le « BSA Air ».

Le « Bon de Souscription d’Actions – Accord d’Investissement Rapide » ou « BSA Air » est un mode de financement qui s’est fortement développé ces dernières années en raison de la souplesse de son fonctionnement.

Le principe est le suivant : un ou plusieurs investisseurs financent l’activité de la Société en échange de BSA (Bon de souscription d’actions) – qui représentent des droits d’acquérir un certain nombre d’actions à la survenance d’un événement futur qui est le plus souvent une seconde levée de fonds – type Série A.

Ce n’est qu’à la survenance de cet événement que le souscripteur deviendra officiellement actionnaire de la Société. L’avantage pour ces derniers est que la valorisation retenue pour l’attribution de leurs actions présentera une décote par rapport à la valorisation retenue pour l’événement déclencheur (de 20 à 30% en moyenne dans la pratique). Ils obtiendront donc plus d’actions que s’ils investissaient en même temps que les nouveaux investisseurs.

C’est un mode de financement à privilégier dans le cas ou:

  • vous souhaitez réaliser une levée de fonds en Seed
  • vous avez besoin de trésorerie rapidement
  • vous envisagez de réaliser une Série A dans un laps de temps relativement réduit
  • vous consentez à ce que les investisseurs en BSA Air vous diluent plus fortement que les futurs investisseurs

Vous êtes intéressés par un financement en BSA Air et souhaitez obtenir des modèles d’actes juridiques et/ou avoir une consultation gratuite auprès d’un professionnel : envoyez-nous un mail à info@mrcapital.fr

Autre news du cabinet